Please reload

Posts Récents

A Aigrefeuille, la saison culturelle s’ouvre avec du théâtre

August 22, 2018

 

Article du 18 Janvier 2018 de l'Hebdo Sèvre et Maine par Hervé Pavageau

 

Pour sa première date de l'année, la saison culturelle de l'espace jeune d'Aigrefeuille propose ce vendredi 19 janvier du théâtre. Mais du théâtre qui mêle plusieurs arts.

 

« En jouant au Décibel, on va sortir de l’obscurité de mon garage », sourit Florian Pourias. Metteur en scène de la compagnie Casus Belli Théâtre, celui-ci a quitté Nantes l’an dernier pour Clisson, « où il y a plus de simplicité pour créer ». 

Ce deuxième spectacle de Casus Belli Théâtre, c’est "Les Tartines au kétcheupe", tiré du roman jeunesse du même nom de Marie-Sabine Roger. « C’est l’histoire de Nicolas, 5 ans, qui nous raconte son quotidien à l’école et la maison », résume Florian Pourias, le néo-Clissonnais, âgé de 29 ans.

Un quotidien pas facile pour cet « enfant turbulent », entre un « père violent » et une « mère dépassée ». L’échappatoire pour le gamin : son « imagination débordante », qui lui fait se créer « des amis imaginaires, un oiseau et un vermisseau, avec lesquels il a une passion commune : les tartines au kétcheupe ».

Un « sujet pas évident », donc, que Casus Belli traite de façon pour le moins originale, en mêlant différents arts – l’essence même de la compagnie.

 

« On sera trois bidouilleurs, entre le son, la vidéo, les marionnettes… »

 

 

Création d’un film en direct
 

Pour faire simple, « on crée un film d’animation en direct sur la scène », « l’écran rend [ant] l’objet final, tandis qu’on manipule les marionnettes, doublons les personnages… » En quelque sorte, un making of en simultané du travail fini.

 « C’est un extrait de 20 minutes qu’on va jouer au Décibel », indique Florian Pourias. Avant de poursuivre :

« Cette soirée va nous permettre d’avoir un premier retour du public. D’autant plus intéressant que lorsqu’on est la tête dans la création, on ne voit pas tout. »

Quant à la version finale, elle devrait être achevée en juin. « On cherchera alors des lieux où la jouer : salles culturelles, mais aussi espaces jeunes, écoles, associations… » Pour continuer à servir des tartines au kétcheupe.

 

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square