I N C O N S T A N C E (S)

Inconstance(s) raconte l'histoire de Silvia, enlevée, arrachée de son tendre Arlequin, et faite prisonnière sous les ordres du Prince dans le but de la faire sienne, peu après être tombé en amour de sa simplicité. Il confiera la suite des opérations à Flaminia qui, comme elle le dit si bien, tâchera de « détruire l'amour de Silvia pour Arlequin». Le tout est rythmé de mensonges et de manipulations où chacun va chercher à tirer pour soi quelque chose du désastre, de cette inconséquence grandiose.
D'après "La double inconstance" de Marivaux, Inconstance(s) réécrit la fable et projette sur scène des personnages évoluant dans une société en perte de sens, au royaume de l'incroyance et des espérances idéologiques effondrées. Ils naviguent dans les débris d'une civilisation à l'agonie. Cela n'empêche pas nos protagonistes d'être pris par l'amour, mais de cet amour sur la corde raide, biaisé, défiguré par le mercantilisme ambiant, sous l'influence d'une société qui a vendu son âme au marché. Il y a quelque chose de l'irresponsabilité permanente, et des conséquences au coin de la rue. Ces personnages de La double inconstance, qui font des choix hasardeux, égoïstes, ou calculateurs, sont à l'image des citoyens de notre monde. Ils ont les poches remplies de tickets de caisse et une carte d'électeur en main, des citoyens qui font des choix la tête dans le sac. Des citoyens perdus qui avancent en suivant un chemin douteux, par habitude, par lassitude. La grande question est alors : pourquoi une société perdue s'obstine-t-elle à faire des choix qui lui semblent être les bons ? 

Extrait audio de répétition : 

Inconstance(s) est un projet de création qui n'a pas eu la chance de voir le jour. Débuté en 2016, le projet s'est interrompu en 2017 faute d'une production suffisante. Un IVC (Interruption Volontaire de Création) qui a fait de la peine à toute l'équipe puisque nous nous étions plongé avec passion dans une première ébauche de création enivrante et fédératrice. Nous étions fiers et fort de notre travail, heureux d'avoir vécus ces temps de recherche, avec pour seule déception de n'avoir pu partager tout ça avec notre public. Nous espérons pouvoir reprendre le travail un jour, en attendant reste quelques traces de notre parcours à travers les fanzines de création, et ces quelques petites choses errantes ci-dessous :

Mise en scène, et création sonore :

Florian Pourias

Avec :
Yuna Alonzo

Simon Alopé
Elise Belliard

Maxime Bonnin
Zoé-Siân Gouin

Marie Van Acker